Création d’un pôle commercial

CREATION D’UN POLE COMMERCIAL – 2018/2019

Le village de Fontenay-le-Pesnel se déploie entre les R09 et RD13.

Les commerces et services sont, pour la plupart, implantés de part et d’autre de la Rue Saint-Martin et  sont regroupés à proximité de la Rue Flavacourt qui mène à la mairie et à l’école.

 

On compte ainsi :

  • un garage station-service ; un bar-tabac-journaux ; une supérette (dépôt de pain) ;Un réparateur de voitures anciennes.

La commune approche les 1230 habitants. L’augmentation de La taille du village justifie la création de nouveaux  pas-de-porte pour mieux répondre aux besoins de la population. Ainsi, unboulanger ou un coiffeur sont vivement souhaités. La municipalité reçoit régulièrement des demandes de commerçants ou artisans souhaitant disposer d’un pas-de-porte en bordure de la RD 9. Ainsi, plusieurs fois ces dernières années, des coiffeurs ont souhaité s’installer, mais aucune disponibilité n’a pu être trouvée.

 

  • Courant Août, la commune a fait valoir son Droit de Préemption Urbain (DPU) pour le logement cadastré AE 189 d’une superficie de 110 m2.
  • Début septembre, la municipalité est informée que le logement le jouxtant se libère. Nous prenons immédiatement contact avec le propriétaire qui se dit favorable à le vendre à la commune.  La parcelle est cadastrée AE77 d’une superficie de795 m2

 

Après avoir consulté le service des domaines, la commune a confié à l’Etablissement Public Foncier de Normandie (EPFN) l’acquisition de ces deux parcelles. La commune devra les racheter au prix d’acquisition dans les 5 ans maximum.

 

Après une consultation pour maitrise d’œuvre, la municipalité a demandé au cabinet d’architecte SCHNEIDER de réaliser un Avant-Projet  Sommaire (APS) chiffré pour soit :

  • la réhabilitation des logements en commerces plus une extension de deux box ce qui permettrait la création de 4 commerces en rez-de-chaussée et un logement à l’étage.
  • démolir et construire 4 box (1 de 150 m2 pour une boulangerie et trois de 50m2 pour un coiffeur et autres commerces ou services.

 

Parallèlement à cette démarche, le conseil municipal a demandé à l’EPFN de réaliser courant novembre une « étude flash » sur la préfaisabilité du projet sur les quatre parcelles qui délimitent cette zone. Nous avons également rencontré la chambre de commerce qui nous encourage sur ce projet ou nous pourrions être subventionnés.

Réalisation espérée courant 2018

A ce jour, 2 locaux sont disponibles.