Syndicats intercommunaux

SYNDICAT DE LA STATION D’EPURATION ET EAUX USEES DE TILLY-SUR-SEULLES-FONTENAY-LE-PESNEL ET BUCEELS
PROJET DE REFONTE DE
PROJET DE REFONTE DES OUVRAGES DE TRAITEMENT DE LA STATION D’EPURATION

SITUATION ACTUELLE
La station d’épuration du Syndicat a été construite par la société Ternois et mise en service en 1993. Le rejet des ouvrages, dans la Seulles, est encadré par l’arrêté préfectoral du 10 septembre 2008. Elle a été dimensionnée en 1993 pour une capacité nominale retenue par l’arrêté préfectoral du 10 septembre 2008 à 4 000 Eh et 240 kg DBO5 par jour.
Le fonctionnement de la station d’épuration n’apparaît pas satisfaisant pour les paramètres DCO, MES et surtout azote.

SITUATION FUTURE :
Rejets domestiques
Le syndicat a réalisé un diagnostic de son système d’assainissement en 2016. Dans ce cadre, les rejets domestiques à traiter à échéance de 25 ans ont été évalués à une charge de 4 500 Equivalents habitants (EH). La charge polluante liée aux rejets domestiques permet un accroissement de l’ordre de 1 400 Eh par rapport à la population actuelle et aux activités particulières actuelles.

Rejets industriels
Les rejets de la société ELIS dans le système d’assainissement sont encadrés par une convention avec la commune, le syndicat d’épuration et la société ELIS.
À court terme, une réorientation de l’activité du site engendre un volume supérieur à traiter, mais une pollution moindre.
A moyen terme avec une perspective d’agrandissement de l’usine, la charge polluante totale s’établit aux environs de 7 200 Eh avec 1 000M3/jour et 430 kg de DBO5/jour à traiter

Description des travaux prévus
La refonte des ouvrages vise à répondre aux objectifs suivants :
Améliorer les performances de traitement des eaux usées domestiques et industrielles, notamment pour l’azote. Etant donné la spécificité des effluents industriels, un bassin d’anoxie indépendant permet plus de souplesse sur la durée de l’aération au sein du traitement biologique aérobie.
Permettre le traitement de la charge polluante engendrée à terme (soit 7 200 Eh) compte-tenu des évolutions prévues pour les rejets domestiques et industriels.

Pour ce faire, il est envisagé, comme indiqué sur le plan d’implantation ci-après :
La rénovation des prétraitements (mise en phase avec la pollution reçue et les prétraitements réalisés en amont sur les bassins tampons de Tilly-sur-Seulles et Fontenay-le-Pesnel).
L’amélioration du traitement de l’azote avec la création d’un bassin d’anoxie en tête de filière.
Le renforcement du traitement biologique aérobie par la réutilisation du silo à boues existant en extension du bassin d’aération
La création d’un nouveau clarificateur adapté au débit à traiter en remplacement du clarificateur existant.
La refonte de la filière de traitement et de stockage des boues avec soit :
Le maintien de la filière boues liquides actuelles (création de nouveaux silos de stockage).
Le passage sur une filière sur lits plantés de roseaux.

L’état du génie civil actuel est correct et ne présente pas de défauts majeurs : la réutilisation des ouvrages n’engendre pas de contraintes particulières.
Phasage des travaux prévus
Le phasage de réalisation des travaux est prévu comme suit :
2ème semestre 2019 : procédure administrative (dépôt et instruction de la déclaration de rejet dans le milieu naturel).

1er semestre 2020 : avant-projet détaillé, consultation des entreprises et demandes de subventions.

2ème semestre 2020 – 2021 : réalisation des travaux.
Mise en service prévue courant 2021.

Projet de Plan d’implantation des nouveaux ouvrages
(Sans échelle et en vert les nouveaux ouvrages)

****************************************************************************************************

Veuillez trouver ci-dessous le rapport annuel du délégataire 2018 du Syndicat de la Station d’épuration et des eaux usées de Tilly sur Seulles, Fontenay le Pesnel et Bucéels.

962901 – SA TILLY SUR SEULLES ET FONTENAY LE PESNEL AC DSP – ASSAINISSEMENT COLLECTIF_RAD – EU_2018_PDF

SYNDICAT DʼEPURATION

CONCLUSION DU DIAGNOSTIC DES RESEAUX D’ASSAINISSEMENT ET DE LA STATION

PROGRAMME DES TRAVAUX SUR LES RESEAUX

L’étude est centrée sur trois problématiques :

  1. L’identification et la quantification des intrusions d’eaux parasites liées aux infiltrations ou aux mauvais branchements
  2. L’état des réseaux de collecte des eaux usées et les travaux de renouvellement à envisager
  3. Le devenir de la station d’épuration

Cette étude doit permettre aux collectivités de décider de la suite à donner :

  • A la réhabilitation des réseaux
  • Aux travaux projetés à la station d’épuration
  • Aux travaux d’extension de la station
  • A la gestion des flux industriels

Les conclusions de l’étude devront donc au final permettre aux élus de décider de la mise en œuvre d’une politique globale d’assainissement et de décider de la suite à donner à la réhabilitation des réseaux et de la station d’épuration.

La synthèse du programme de travaux se décompose de la façon suivante :

Sur Tilly-sur-Seulles : travaux de réhabilitation du réseau et divers suivis permanents   1 317 750€ht dont 89 200€ht de mise en conformité des 36 branchements défectueux à la charge des particuliers (subventionné à 100%).

Sur Fontenay-le-Pesnel : travaux de réhabilitation du réseau et divers suivis permanents 306 870€ht

 

PROGRAMME DE TRAVAUX SUR LA STATION D’EPURATION

La station d’épuration actuelle a été construite en 1993 par la Société TERNOIS EPURATION pour une capacité de 4 000EH.

Elle est ancienne et même si les ouvrages semblent encore en bonne état, elle est insuffisante pour traiter les flux futurs.

Par la nature des effluents, qu’elle reçoit de l’industriel, la station atteint parfois ses limites de capacité pour le traitement  de la pollution organique (DCO et Azote).

L’emplacement actuel, ne pose pas de problème. La station est éloignée du bourg, bien confinée dans le paysage et à proximité de la Seulles.

Un transfert vers un autre site n’est pas préconisé, mais le site actuel devra être étendu. Sur la parcelle il reste 900m2 de disponible mais certainement pas suffisants. Nous avons  la possibilité de faire une acquisition foncière d’environ 2 800m2 à négocier avec le propriétaire.

Afin de définir les travaux de restructuration nécessaire, les aspects suivants ont été pris en compte :

  • Les flux futurs à traiter qui dépendent :
    1. De la population actuelle et future
    2. Des activités particulières
    3. De la présence d’eaux claires parasites
  • L’opportunité de réutiliser les ouvrages existants et le site actuel
  • L’emprise foncière et les possibilités d’acquisition
  • La configuration du réseau en amont
  • Les contraintes du milieu naturel
  • Le niveau de rejet susceptible d’être demandé

A l’échéance de 25 ans, après analyse des projets de développement prévus dans les PLU des communes, la population, les activités recevant du public, les flux futurs à traiter seraient de l’ordre de 4 300EH hors l’industriel.

 En reprenant les flux de l’usine fixés dans la nouvelle convention de rejet, la station devra être dimensionnée sur la base de 5 500EH.

Dans le cas présent, la  proposition est, de partir sur la même filière que celle existante, l’épaississement des boues sur table d’égouttage et un stockage en silo.

L’hypothèse des lits macrophytes (roseaux) est à approfondir.

Les boues égouttées seront stockées dans un silo couvert de 2 260m3.

Actuellement le silo en place présente un volume de 550m3. Celui-ci pourrait éventuellement être réutilisé sous réserve d’un diagnostic du génie civil.

En cas de construction de stockages neufs, il est préconisé la construction de deux silos de 1 130 m3.

Estimation des coûts d’investissement :

Coût d’investissement avec divers et imprévus: 2 761 500€

Coût études préalables et honoraires ht :224 000€

Coût total ht : 2 985 500 €

 

Coût annuel de fonctionnement : 125 000€   ( par affermage)

 

LE SIVOS :

Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire de Tilly-sur-Seulles

 

HARMONISATION REGIONALE DES TARIFS DU TRANSPORT SCOLAIRE

Lors de la réunion d’information des Autorités Organisatrice de second rang (AO2) soit la Communauté de Communes STM et le SIVOS de Tilly sur Seulles, du mercredi 13 mars 2019, Monsieur Hervé MORIN, Président de la Région Normandie a présenté la nouvelle tarification imposée pour la rentrée prochaine.

A titre d’information, un élève transporté coûte en moyenne près de 1 000 € par an.

La nouvelle tarification, harmonisée à l’échelle de la Normandie est progressive :
Pour le secondaire :
110€ à la rentrée 2019 puis 120€ à la rentrée 2020
Au lieu de 86€ à la rentrée 2018
Soit une augmentation de 39.53%
Pour les primaires (compétence STM) :
20€ à la rentrée 2019
40€ à la rentrée 2020
Puis 60€ à la rentrée 2021
Au lieu de « gratuit » jusqu’en 2018

Pour les familles les plus en difficulté, la Région Normandie prévoit un accompagnement. Notamment avec une tarification sociale pour les familles avec un quotient familial inférieur à 500€ ou la mobilisation du Fond Social Régional.

Elle demande également aux collectivités compétentes en matière de transport scolaire (notre cas) de prendre en charge tout ou une partie de ces coûts afin d’alléger ces nouvelles charges importantes pour les familles qui résident en milieu rural et qui n’ont pas d’autre solution que d’utiliser les transports collectifs mis à leur disposition pour se rendre dans leur établissement scolaire. Partant du principe que l’école publique est gratuite son accès doit l’être également.

En parallèle de ces fortes augmentations, la Région prévoit l’inscription en ligne, la géolocalisation et le suivi des cars, le subventionnement pour la création la sécurisation des arrêts scolaires, la sensibilisation des jeunes sur la sécurisation des transports scolaires ainsi que la mise en place d’une billettique dans tous les bus à compter des vacances de la Toussaint 2019.
La région souhaite également renforcer le statut des organisateurs de second rang comme notre syndicat pour garantir la proximité avec les acteurs locaux (chefs d’établissement, conducteurs, parents, élèves, etc…)

Lors du conseil communautaire de Seulles-terre-&-Mer du 5 avril 2019 il a été décidé à l’unanimité, après intervention, des délégués de Fontenay-le-Pesnel de prendre à sa charge la totalité de l’augmentation demandée par la Région soit 20€ /élève pour l’année scolaire 2019/2020 des élèves d’élémentaires du territoire pour un coût total de 7080€.

Lors du bureau syndical du SIVOS du 11 avril 2019, sur proposition de son Président Olivier QUESNOT, il a été décidé à l’unanimité la prise en charge de 20€ des 24€ demandés par la Région pour le transport des collégiens pour un coût de 6 984€ pour l’année scolaire 2019/2020.

Nous nous félicitons de ces mesures fortes socialement.

Logo du SIVOS

Délégués au SIVOS :
Christian GUESDON 1er Vice Président – Marie-Claire LAURENCE suppléante

Le SEROC

CARTE DECHETERIE SEROC

www.seroc-bayeux.fr

Visitez le site du SEROC

Téléchargez le rapport annuel du SEROC

Le compostage ou l’art d’utiliser les restes ! 

Le compostage, c’est la transformation des déchets organiques en un engrais naturel et riche.

composteursQuoi ? On y met les épluchures de fruits et légumes, le marc de café et les sachets de thé, les coquilles d’oeufs écrasées, les mouchoirs en papier et les essuie-tout, les cendres, les plantes fanées du jardin, les feuilles mortes, les branchages de petites tailles et un peu de tonte…

Comment ? Il suffit de bien équilibrer ses déchets (matières sèches et matières humides) et de remuer de temps en temps pour obtenir au bout d’un an un engrais riche.

Pourquoi ? Pour vous, cette pratique produit un excellent compost qui fertilise le jardin. Le compost peut aussi être utilisé en paillis pour protéger le sol de l’hiver et éviter la pousse des mauvaises herbes.

Où ? Le composteur doit se situer à proximité de la cuisine, sur une zone plutôt ensoleillée et ventilée, à même le sol et sur une face plane.

NOUVEAUTÉ 2014 !

composteurLe SEROC vous propose de vous équiper d’un composteur : Composteur en bois de 300 litres (participation de 15 euros) Offre limitée à deux composteurs par foyer ! Pour acquérir un composteur, vous pouvez réserver par téléphone au 02 31 51 69 60 ou par mail à seroc-bayeux@wanadoo.fr.

Stop au gaspillage alimentaire !

Chaque français jette en moyenne 20kg d’aliments par an à la poubelle : 7kg d’aliments encore emballés; et 13kg de restes de repas, de fruits, et légumes abîmés et non consommés… Cela représente un coût de 400 euros pour une famille de quatre personnes. Chacun de nous peut facilement éviter ce gaspillage !

PoubelleFaire & respecter sa liste de courses

Bien organiser son réfrigérateur
La température varie d’une zone à l’autre du réfrigérateur. Bien ranger les aliments selon les zones et les dates de péremption permet une meilleure conservation (se référer à la notice d’utilisation de votre réfrigérateur) et ainsi éviter le gaspillage alimentaire.

DLC / DLUO ?
La Date Limite de Consommation concerne les denrées très périssables (oeufs, yaourts, viandes…). Au-delà de la date mentionnée sur l’étiquette, il y a un risque d’intoxication alimentaire.

La Date Limite d’Utilisation Optimale concerne les denrées peu périssables (pain, confitures, pâtes, céréales…). Au-delà de la date mentionnée, le produit reste consommable mais peut perdre ses qualités gustatives.

Cuisiner les restes
En fin de semaine, il y a des restes de repas dans le réfrigérateur qu’on ne sait pas toujours comment accommoder. Pourtant, il existe quelques idées simples : le pain perdu (salé ou sucré), les croquettes de riz, la quiche, le hachis parementier…
(liens pratiques : www.quefaireavec.com , www.easy-cook.net , www.750g.com)

Référent déchet pour la commune
de Fontenay le Pesnel :

Jean Pierre Chevalier,
Vice Président du SEROC 02 31 80 81 52

SYNDICAT MIXTE DE LA VALLÉE DE LA SEULLES ET DE SES AFFLUENTS

Télécharger le document de présentation « Traitement de la végétation Enlèvement d’embâcles Suppression d’ouvrage Clôtures et abreuvoirs »

SYNDICAT DʼEAU POTABLE (SIAEP)

  Neuf communes composent le syndicat.

 LE BUREAU :

  • Président : BROCHARD Jean Claude (Tilly)
  • 1er Vice Président : MAUGER Gilbert (Fontenay)
  • 2ème Vice Président : LECOQ Gérard
  • Délégué : MOULIN Thierry

Cette année le syndicat a réalisé des travaux sur plusieurs communes :

  • Hottot-Les-Bagues : ravalement du château dʼeau
  • Fontenay-Le-Pesnel : canalisations
  • Vendes : remise en forme des abords et création dʼune allée en béton au château dʼeau.

Le syndicat compte 2032 abonnés et 124 Kms de canalisations.
La qualité de lʼeau est bonne sur lʼensemble de notre syndicat.
La SAUR fournit mensuellement, aux mairies, le résultat des analyses.

Document concernant le dernier contrôle d’eau potable :analyse eau potable février 2016